Bic-photo: Josée Richard

Le temps est accompli!

Groupe de la formation automne 2019Or pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.  Luc 2, 6-7

Le temps des Fêtes est tout proche. L’Avent est déjà bien avancé. Comme pour Joseph et Marie, le temps est accompli… et tous se demandent s’ils arriveront à tout faire pour « arriver à Noël en même temps que les autres ». Les courses, les bilans de fin d’année, les préparatifs pour repas, les rencontres, les cadeaux… et avec des journées de plus en plus courtes, tout semble nous dire que le temps presse!

Certes, le temps presse! Notre monde est à sang et à feu. Pensons aux manifestations sociales en Amérique latine et à Hong Kong qui durent depuis des mois. Les images des vagues de réfugiés qui cherchent partout une terre d’accueil nous émeuvent toujours, mais les fusillades presque quotidiennes en Amérique du Nord passent comme un fait divers dans les bulletins de nouvelles. Et que dire de l’Afrique où guerres et famines sont devenues partie prenante de notre vision de cette partie du monde. Le monde entier attend la venue d’un Rédempteur… Plus encore, il en a tellement besoin!

Oui, le temps est accompli! Il y a 2000 ans, un Enfant est né à Bethléem dans un pays envahi par une force étrangère. Il est né dans une étable, car personne ne voulait recevoir ses jeunes parents dans le besoin. Seuls les pauvres et les exclus ont su le reconnaître, enveloppé dans les langes, car ils ont entendu la voix de l’ange avec sa promesse : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur… »
Oui, le temps est accompli! L’événement d’il y a 2000 ans continue de retentir aujourd’hui dans les circonstances que nous connaissons. Notre monde attend et a besoin du Rédempteur plus que jamais. Mais Jésus est déjà né et il naît encore aujourd’hui quand nous lui faisons place dans notre cœur.

C’est alors que l’étoile de l’espérance peut briller au cœur de la nuit obscure. Le Sauveur vient apporter paix et joie, espérance et vie, courage et bonheur. Mais il vient par des hommes et des femmes qui ont fait sa rencontre. Il vient par des personnes engagées dans la construction d’un monde meilleur. Il vient par toi et par moi qui décidons de nous engager résolument dans notre milieu afin que la lumière de sa Parole puisse illuminer toute situation que nous rencontrons dans notre quotidien.

Il vient Jésus... Plutôt, il est là, rendu présent par le don total d’hommes et de femmes qui travaillent sans relâche pour transformer le monde.

La paix arrivera quand nous désarmerons nos cœurs pour être des gens de pardon. La joie sera au rendez-vous quand nous vivrons l’émerveillement des enfants devant toute situation. L’espérance rajeunira nos élans quand nous saurons avoir le regard de Dieu sur les événements. La vie jaillira comme au premier matin quand la Parole sera proclamée et accueillie dans les cœurs. Le courage se manifestera par un nouvel élan qui fait croire au monde nouveau. Et le bonheur nous sera donné par l’Enfant de la Crèche, car c’est la promesse de Dieu-avec-nous!

Que ce temps des fêtes permette à tous les membres des instituts séculiers de retrouver le sens de notre vocation consacrée séculière. C’est au cœur du monde que Jésus vient naître. C’est au cœur du monde que nous le rencontrerons pour le présenter à ceux et celles qui croiseront notre route. Que 2020 qui arrive soit donc une année remplie de joie et de paix afin de vivre avec espérance notre mission.

En profonde communion,

Marcel Caron

Conférence canadienne des instituts séculiers
www.ccis-ccsi.ca

Design & photos du haut © Josée Richard, TechnoScribes